AG du CLUQ – Réunion publique sur la densification

Groupe de Travail « Grenoble demain » 

Réunion publique sur la densification, 26 mai 2010 à 20H30 – Salle Millet 11 rue Millet à Grenoble 

Questionnement et déroulement 

A – La densification : une question actuelle 

1 – Qu’est-ce que la densification ? 

Comment chiffre-t-on la densification ? 

2 – La densification est-elle nécessaire ? 

Quels sont les arguments en faveur de la densification ? 

3 – Qu’est-ce qui peut la rendre acceptable ? 

Quels sont les critères permettant de définir le niveau de densité acceptable ? 

Quelles conceptions de l’urbanisme et de l’architecture, 

quelles formes urbaines (vides et pleins), 

quelle répartition des fonctions (habitat, commerce, activités), 

quels espaces publics, notamment verts, 

quels services et infrastructures, 

pourraient rendre la densité acceptable ? 

Quelles dispositions seront mises en œuvre (différenciation par l’architecture, répartition des types de logement, règlements de copropriété, …) pour permettre une mixité sociale harmonieuse, étant entendu qu’il est prévu au moins 30 % de logements sociaux ? 

Quels sont les effets de la densification sur le coût et l’amortissement des services et infrastructures qu’elle amène ? 

Comment se fait l’intégration des zones densifiées dans le territoire urbain, patrimonial et paysager environnant et préexistant ? 

Quels sont les effets de la densification concernant « les perspectives sur 

les horizons naturels de Grenoble » (P.L.U.) ? 

4 – Quel sera le suivi ? 

Quelle redistribution spatiale des populations entraînera la densification 

dans le cadre d’un projet d’agglomération ? 

Quelle évaluation est-elle prévue du processus et des effets de la densification ? 

B – Déroulement: 

Introduction : Jean-Pierre Charre, 

Première phase, sous la conduite de Henri de Choudens : 

Témoignages des habitants : une demi-douzaine d’U.Q. (trente minutes) 

L’approche des chercheurs de l’Institut d’Urbanisme de Grenoble (vingt minutes) 

La politique municipale (vingt minutes)‘ 

Deuxième phase, sous la conduite de Mathieu Mauvais : 

Débat général : quarante minutes.                .