Pour que les travaux dérangent le moins possible les grenoblois!

Les travaux en ville sont nécessaires pour améliorer notre quotidien. La période estivale est propice car, en période de vacances, la circulation est moins importante.

Cependant, on est tenté de dire : « Merci de coordonner l’ensemble ! »

Que dire d’autre devant le nombre  de rues, quartiers, ou secteurs en chantier ?

La gêne apparaît d’autant plus importante que, dans certains quartiers, des voies parallèles ou perpendiculaires, dans un périmètre  restreint, sont en travaux en même temps ; un bon exemple est le Centre-Ville entre le boulevard Gambetta, l’avenue Alsace-Lorraine, la rue Lesdiguières et le boulevard Agutte-Sembat.

La plupart de ces travaux sont lancés avec un minimum d’information et de concertation et sont parfois bien peu sécurisés, particulièrement les travaux sur les bâtiments : il n’est pas rare que les piétons se trouvent face à un trottoir barré avec la chaussée comme seule échappatoire !

Au-delà d’une meilleure coordination des travaux dans le temps et dans l’espace, nous demandons que les collectivités qui sont les donneurs d’ordres, et les entreprises de BTP assurent la meilleure sécurité possible sur et aux abords des chantiers.

Nous attendons aussi des progrès dans l’information et concertation avec les habitants ; les Unions de Quartiers devraient avoir au minimum les mêmes informations que le Dauphiné Libéré !

Ce type de mesures simples permettrait minimiser les nuisances liées à ces travaux que nous savons indispensables.